Envie de participer ?

L'amitié entre le CAME et Strilky, petit village d'Ukraine : une longue histoire.

Publié il y a 3 mois par

Patrick REMY, président du CAM Epinal, rappelle les liens d'amitié qui existent entre le CAME et Strilky, petit village de l'ouest de l'Ukraine :

Tout commença par un coup de téléphone d’un entraîneur de volley ukrainien, Igor KOZAK, par ailleurs prof d’allemand et de français, qui voulait entrer en relation avec un club de volley français. Au départ il s’agissait seulement de correspondances entre ses filles et les miennes.

1996 : Nous eûmes le plaisir de l’accueillir à la maison avec son épouse pour un repas puis, petit à petit, germa l’idée d’un séjour de son équipe à Epinal. Un séjour inoubliable pour ceux qui eurent la chance d’en être tant les petites Ukrainiennes étaient heureuses de le vivre. Il est vrai que leur niveau de vie n’avait rien de comparable avec le nôtre. Nous vécûmes des moments forts de partage, de solidarité et aussi de volley.

Les joueuses spinaliennes et ukrainiennes au gymnase Lapicque, lors d'un échange en 2005

1997 : Pendant presque un an nous avons travaillé à préparer à notre tour un voyage en Ukraine, un gros projet… 30 personnes pendant une semaine à Strilky, un petit village (sans eau courante) à quelques kilomètres de la frontière polonaise. Nous sommes partis en bus, les soutes pleines de près de 600 kg de vêtements, produits d’hygiène, fournitures scolaires, ballons et autres équipements sportifs (collectés grâce à l’élan de solidarité des membres du club) tant nous avions été marqués par leur dénuement lors de leur venue. Cela restera comme un de mes meilleurs souvenirs car tout ce que nous vécûmes sur place était authentique, dépaysant, inattendu et merveilleux. L’accueil, la chaleur des relations humaines, nous n’avions jamais vécu cela avec une telle intensité. Cela reste gravé dans toutes les mémoires, même 25 ans après. Et cela nous relie toujours.

Le CAME (à gauche), chaleureusement accueilli en Ukraine

D’autres échanges se sont déroulés par la suite, des filles sont venues en vacances à Epinal, deux ont habité à Epinal pendant un an pour apprendre le français, des équipes sont venues disputer le tournoi de Lorraine cadettes, des tournées de groupes folkloriques ont été mises sur pied…

Irina NADOPTA est venue renforcer notre équipe seniore et s’est occupé des jeunes du club pendant plusieurs années. Elle vit maintenant en France et a fondé sa famille.

Plein d’épisodes tous aussi émouvants, riches et inoubliables les uns que les autres.

Patrick, Igor et Irina, dans les rues de Colmar.

Malheureusement, tout ou presque s’est arrêté brusquement un sinistre jour de janvier 2008. Igor est mort des suites d’un accident de voiture.

C’était un grand bonhomme et en écrivant ces lignes, j’en ai les larmes aux yeux ; il était totalement dévoué à ses filles, à son club. Un exemple : je lui ai proposé un jour de devenir entraîneur au CAME, le rêve pour la majorité des Ukrainiens. Il m’a immédiatement répondu NON car il ne pouvait pas abandonner ses filles et tous ses projets malgré toutes les difficultés de sa vie à Strilky.

Le CAME soutient de ton son coeur le peuple ukrainien.

toute l'association